expos

Debout ! - l'expo de la Collection Pinault

Art contemporain

quoi

Exposition de la Collection Pinault, avec une soixantaine d'œuvres issues de l'une des plus importantes collection d'art contemporain au monde, dont une grande partie n'avait jamais été exposée au public. Une vingtaine d'artistes à la renommée internationale tels que Maurizio Cattelan, Marlene Dumas, Bertrand Lavier ou Thomas Schütte sont exposés. Jusqu'à 22h le jeudi à partir du 14 juillet.

QUAND
du samedi 23 juin 2018 au dimanche 9 septembre 2018
Mardi: 11:00-19:00
Mercredi: 11:00-19:00
Jeudi: 11:00-19:00
Vendredi: 11:00-19:00
Samedi: 11:00-19:00
Dimanche: 11:00-19:00
Couvent des Jacobins, 1a Rue Saint-Malo, Rennes
COMBIEN
de 4 à 10€
SITE

L'avis de la rédaction

Debout ! - l'expo de la Collection Pinault

du samedi 23 juin 2018 à 14h40 au dimanche 9 septembre 2018 à 14h40
Les bonnes surprises de l’exposition Debout !

On ne le dira jamais suffisamment : l’exposition de la Collection Pinault à Rennes au cœur du Couvent des Jacobins restauré est immanquable ! Riche, puissante, elle dialogue avec le bâtiment et invite le visiteur à se tenir debout face à l’adversité du monde.

1. Des œuvres majeures
La collection Pinault est riche de 3000 œuvres et on y retrouve de nombreuses stars de l’art contemporain. Mais plus que le clinquant de la Ferrari accidentée de Bertrand Lavier, ce qui frappe le visiteur, c’est d’abord la puissance des œuvres. Qu’il s’agisse du Cri d’Adel Abdessemed, des peintures de Marlène Dumas, ou Lynette Yiadom-Boakye, du Him de Maurizio Cattelan, des statues de Thomas Houseago et Thomas Schütte, on est à chaque fois saisi par les œuvres.

2. Un thème puissant
« Le propos de l’exposition s’est imposé de lui-même. Debout ! présente des œuvres qui expriment notre capacité à affronter une réalité de plus en plus complexe et difficile. » Attaché à la Bretagne, François Pinault a tenu à ce que les œuvres présentées à Rennes soient le reflet de la résistance des hommes face à l’Histoire et aux défis de la vie. La guerre, les massacres, l’exil, les crises… tous ces thèmes sont abordés avant de se retrouver confrontés à des questions philosophiques sur la vie et la condition humaine.

3. Un dialogue entre les œuvres et le lieu
L’un des attraits de l’exposition, c’est la découverte du Couvent des Jacobins restauré. Dès l’entrée, on est cueilli par la puissance des sculptures géantes sous la verrière. On découvre ensuite que Caroline Bourgeois, la commissaire de l’exposition, a su choisir des œuvres qui dialoguent avec le bâtiment et le patrimoine. Les sculptures de Thomas Schütte trouvent ici un écho particulier. Quant au Boy with Frog de Charles Ray, il a une résonance extraordinaire, seul au milieu du cloître, comme s’il avait été conçu pour le site.

4. Des prolongements bienvenus en ville
Si Vincent Gicquel présente ses peintures dans une salle dédiée, aux Jacobins, La Criée lui a proposé d’exposer ses aquarelles pendant l’été. L’artiste s’applique à surprendre l’homme dans son quotidien. Tatiana Trouvé s’est vu confier une production spécifique pour le patio du Musée des beaux-arts. Un ensemble de dessins issus de la série Les Dessouvenus qui sont mis en scène et accompagnés de sculptures intrigantes dans les salles latérales.

Patrick Thibault
Les commentaires des internautes
connectez-vous ou créez votre compte pour laisser votre avis
Photos
géolocalisation
1a Rue Saint-Malo
Rennes 35000
France
48.1153 -1.6814

recherche avancée

ou
Uniquement

Le même jour